ACCUEIL PROFIL D'ENTREPRISE FILMOGRAPHIE PROJETS EN COURS MÉDIAS COORDONNÉES ENGLISH
Agrofolie

Le Devoir: Libre de Penser  14 février 2015

AGRICOM  le 26 septembre 2014....

Kapuskasing Times, le 2 octobre 2014.

Qui fait Quoi...Février 2015.

AGRI-COM du 26 septembre 2014.

L'offre tétévisuelle agricole s'agrandit

Kapuskasing Times, le 25 septembre 2014.

Le Voyageur de Sudbury…Article 2014.

BUMA Apartments-Hebdo...septembre 2014

Annonce de.CKLE février 2015

Les Sceaux d'Utrecht

entrevue avec Samian du 30 juillet 2014 au réseau SRC.

Festival Pêcheurs du Monde...Lorient France....Mars 2015...programme du festival

Programme du FICFA pour Les Sceaux d'Utrecht. 19 novembre 2014.

Atlantic film festival ...programme pour Utrecht...

Le lien numérique du 12 septembre 2014

Annonce sur le site Enfants de la terre, Samian

Huffington Post...revue du nouveau disque de Samian et mention du documentaire Utrecht.

Acadie Nouvelle du 8 juin 2014.

Peu importe l'âge 1 à 26
L'Acadie Nouvelle – L'Accent – Le 22 septembre 2007
Sylvie Mousseau
La beauté de l'amour entre des jeunes et leurs aïeux
La différence d'âge n'est pas une barrière à l'amitié, bien au contraire...La nouvelle série documentaire PEU IMPORTE L'ÂGE, de Mozus Productions, à Moncton, met en lumière les liens profonds qui peuvent se tisser entre les générations.
here Moncton– September 13-19, 2007
Melany Taylor
Local artists shine at 21st annual French film festival
Suzette Lagacé, a bold documentary maker with a passion for her subjects, in only one of the local producers whose work will be featured at the festival.
Cayouche, le temps d'une bière.

La Presse, le 13 mars 2010
Festival international des Films sur l'art: morceaux choisis
Jean-Christophe Laurence

Rare film "populaire" d'un festival résolument élitiste, ce film sur le chanteur country Cayouche mérite d'être mentionné. Le sympatique barbu acadien n'est peut-être pas Stockhausen, mais il est un phénomène social et culturel intéressant. On ne risque pas de s'ennuyer en regardant ce film qui lui est consacré.

L'Acadie Nouvelle - 26 février 2010
Deux documentaires acadiens au programme du FIFA
Sylvie Mousseau

Le documentaire Cayouche, le temps d'une bière (Productions MOZUS), de Maurice André Aubin, est à l' affiche du FIFA dans la catégorie horizons. C'est la deuxième fois qu'une oeuvre produite par MOZUS PRoductions est sélectionnée par le FIFA.

HERE, New Brunwick Urban Voice - October 8, 2009
Lise Elsliger
Cayouche film proves popular
With FICFA closing its doors for another year, film lovers can reflect on the great selection of French film from across the world. One of this year's favorites, attracting over 700 viewers at the Capitol Theatre, was "CAYOUCHE: LE TEMPS D'UNE BIÈRE."
L'Étoile, le 1er octobre 2009
Emmanuelle Chapados
Le Théâtre Capitol de Moncton était habité d'éclats de rire, de musique et d'accents lors du film d'ouverture du 23e Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) jeudi dernier. C'est le documentaire de Maurice André Aubin « CAYOUCHE: LE TEMPS D'UNE BIÈRE » qui a lancé le festival. Cayouche est entré dans la salle en catimini au début des discours des responsables du FICFA. Maurice Basque, le directeur de l'Institut d'études acadiennes de l'Université de Moncton, qui a souligné l'importance de ce film pour la culture acadienne, a eu le temps de lancer un appel au chansonnier pour qu'il dépose ses notes et ses écrits à l'université pour que leur richesse dure pour la postérité.
L'Étoile, 24 septembre 2009
Une bière en France avec Cayouche
Nadia Gaudreau
Qu'on l'aime ou pas, Cayouche ne laisse personne indifférent. Voilà ce qui a motivé l'équipe de Mozus Productions à faire un documentaire sur le charismatique motard-chanteur. «CAYOUCHE: LE TEMPS D'UNE BIÈRE» sera présenté en première lors de l'ouverture du FICFA ce jeudi 24 septembre.
L'Acadie Nouvelle, le 24 septembre 2009
Cayouche, vedette de cinéma
Sylvie Mousseau
Dès que l'on mentionne CAYOUCHE, cela suscite l'attention. Personnage unique de la scène musicale, sa popularité dépasse les frontières de l'Acadie. Le cinéaste Maurice André Aubin propose une incursion dans la vie du chanteur acadien en remontant jusqu'à ses origines françaises.
La maison des mes ancêtres
CapAcadie – 5 octobre 2009
Sylvie Mousseau
Une édition plus que réussie
La plupart des films acadiens, plus particulièrement les primeurs, ont été projetés devant des salles bondées. Les œuvres acadiennes ont abordé diverses thématiques ouvertes sur le monde, sur le fond de quête identitaire et personnelle. On n'a qu'à penser à Kegdwick et Hasroun, à Cayouche, le temps d'une bière, à Hommes à louer, à Naufrages, à LA MAISON DE MES ANCÊTRES, ou encore à Éloge du chiac part 2.

Comme le souligne la réalisatrice de La maison de mes ancêtres, Suzette Lagacé, c'est souvent à travers le regard des autres que l'on comprend davantage sa propre histoire.

« Même si c'est très loin de nous, parfois, c'est de cette façon-là que l'on comprend mieux notre identité en étudiant de près la démarche de quelqu'un d'autre qui fait sa propre recherche », a mentionné Suzette Lagacé, qui a suivi le parcours d'un jeune Sino-Canadienne dans don documentaire

Plusieurs séances de projection ont fait salle comble, avec en tête de liste Cayouche, le temps d'une bière, de Maurice André Aubin, ayant attiré plus de 600 personnes.

Acadie Nouvelle - 29 septembre 2009
Sylvie Mousseau
La Chine telle que vous ne l'avez jamais vue !
Dans son tout nouveau documentaire, LA MAISON DE MES ANCÊTRES, la réalisatrice Suzette Lagacé, de Moncton, et la jeune Doris Ng Ingham convient le public à un voyage en Chine unique, hors des sentiers battus.
Acadie Nouvelle - 26 novembre 2008
Sylvie Mousseau
Suzette Lagacé : regard intime sur la Chine
La réalisatrice Suzette Lagacé. de Moncton, termine le tournage d'un nouveau documentaire proposant un regard sur la Chine vu par une jeune Canadienne d'origine chinoise.
Tourné à Montréal, Toronto et dans le comté cantonnais de Xinhui, en Chine, le prochain long métrage documentaire, LA MAISON DE MES ANCÊTRES, de Suzette Lagacé, produit par MOZUS productions, porte sur un sujet fascinant : la Chine de 2008, la part entre les valeurs traditionnelles et l'évolution bouleversante de ce pays en plein essor. Tout cela vu par Diris Ng Ingham, une sino-canadienne de 24 ans qui retourne sur les lieux de ses anêtres.
The Maritime Violin of Jasper Wood
Award for Best NB Documentary at the 2007 NB Silver Wave Film Festival.
Award for Excellence in Cinematography at the 2007 NB Silver Wave Film Festival.
Award for Sound Design at the 2007 NB Silver Wave Film Festival.
Award for Excellence in Music Composition at the 2007 NB Silver Wave Film Festival.

NBFC E – news – Thursday November 16, 2007.
NB Filmmaker's Co-op Executive Director Tony Merzetti said he was thrilled with the quality of the work screened at this year's offering.
Each year the films get stronger and stronger and THE MARITIME VIOLIN OF JASPER WOOD is just one example of that,” Merzetti said. “By celebrating excellence in NB Filmmaking, it serves as an example for not only our fimmakers but for the film communities across the country of what we're doing here in NB.
Globe and Mail – February 16, 2007.
Critic's choice Henrietta Walmark
Sumptuously filmed to capture the rustic countryside and the naturally lit interiors of empty performance spaces, the film is as stunning to look at, as it is exquisite to listen to.
Au-delà des apparences – Portrait de Marie-Claire Blais
Le Devoir - Le 9 mars 2006
Odile Tremblay
AU-DELÀ DES APPARENCES – Portrait de Marie-Claire Blais, de Suzette Lagacé, un documentaire classique, constitue une intéressante incursion dans l'univers de l'auteure d'Une saison dans la vie d''Emmanuel.  C'est de lumière et d'intimité qu'il est question ici. La toute jeune romancière renaît à travers les documents d'archives, mais la Marie-Claire Blais d'aujourd'hui parle de littérature, enfourche son vélo à Key West. Plusieurs voix évoquent la sienne, dont celles de Margaret Atwood et d'Antonine Maillet.  Une vraie plongée dans la sensibilité d'une recluse qui s'offre au monde à travers sa plume et qui parait moins lointaine grâce à ce film.
Voirmontréal – Les arts et les autres – Le 9 mars 2006
AU-DELÀ DES APPARENCES- Portrait de Marie-Claire Blais de Suzette Lagacé. C'est sans doute le meilleur documentaire jamais tourné sur Marie-Claire Blais.
Le Journal de Montréal – Arts et spectacles – Le 8 mars 2006
Le nouveau documentaire de Suzette Lagacé, AU-DELÀ DES APPARENCES, propose un portrait artistique, intimiste et unique de l'oeuvre de l'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais.
L'Acadie Nouvelle – L'Accent – du 4 au 10 mars 2006
Le documentaire de Suzette Lagacé fait partie de la sélection officielle du 24e Festival des films sur l'art de Montréal, qui se déroulera du 9 au 19 mars. La réalisatrice de Moncton a été heureuse d'apprendre que son film sera en compétition avec 40 autres productions de 16 pays, dont seulement cinq du Canada.
Bonnes vacances
L'Acadie Nouvelle– 24 septembre 2005
Sylvie Mousseau
Les cinéphiles ont préféré BONNES VACANCES et la Bricklin
Le court métrage de Louiselle Noël BONNES VACANCES a reçu la faveur du public parmi les 24 courts métrages canadiens en compétition.
** BONNES VACANCES a remporté le prix du Meilleur court métrage canadien lors du Festival international du cinéma francophone en Acadie. **
L'Acadie Nouvelle– 23 septembre 2005
Sylvie Mousseau
Une semaine de cinéma de “grands crus”.
Tous les films acadiens ont attiré un très grand nombre de spectateurs. On n'a qu'à penser à Bonnes Vacances, une belle découverte signée Louiselle Noël, une nouvelle réalisatrice acadienne qui promet.
L'Acadie Nouvelle– 19 septembre 2005
Sylvie Mousseau
Un court métrage très touchant
BONNES VACANCES, un court métrage documentaire très touchant, fait salle comble au FICFA, au grand bonheur de la réalisatrice Louiselle Noël.